LES CAVALIERS DE L'APOCALYPSE

 

 

LES QUATRE CAVALIERS DE L'APOCALYPSE

LES SEPT SCEAUX ET LES SEPT TROMPETTES


 

 

"Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière. Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant à la face d'un homme et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole". Apocalypse 4 - 7.

Les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse sont des personnages mystérieux mentionnés dans le Nouveau Testament, au sixième chapitre du livre de l'Apocalypse. Leur chevauchée inaugure le commencement de la fin du monde car ils apparaissent lorsque l'Agneau, figure de Jésus ressuscité, ouvre les quatre premiers sceaux. A l'ouverture de chacun, Jean voit un cheval et son cavalier de couleur différente, Ap 6:1-8.

Bien qu'ils paraissent se succéder dans le temps, le dernier verset paraît suggérer que leurs chevauchées sont simultanées :

" Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la Terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité et par les bêtes sauvages de la Terre."

Les cavaliers et leurs chevaux tels qu'ils sont décrits dans l'Apocalypse (6,1-8) :

- Et ma vision se poursuivit. Lorsque l'Agneau ouvrit le premier des sept sceaux, j'entendis le premier des quatre Vivants crier comme d'une voix de tonnerre : "Viens!" Et voici qu'apparut à mes yeux un cheval blanc ; celui qui le montait tenait un arc (la conquête), on lui donna une couronne et il partit en vainqueur, pour vaincre encore.

-Lorsqu'il ouvrit le deuxième sceau, j'entendis le deuxième Vivant crier : "Viens!" Alors surgit un autre cheval rouge-feu. À celui qui le montait, on lui donna de bannir la paix hors de la Terre et de faire que l'on s'entr'égorgeât ; on lui donna une grande épée (la guerre).

- Lorsqu'il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième Vivant crier "Viens!" Et voici qu'apparut à mes yeux un cheval noir. Celui qui le montait tenait à la main une balance(la famine); et j'entendis comme une voix, du milieu des quatre Vivants, qui disait : "Un litre de blé pour un denier, trois litres d'orge pour un denier ! Quant à l'huile et au vin, ne les gâche pas!"

- Lorsqu'il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième Vivant qui disait : "Viens!". Je regardais et voici que parut un cheval de couleur verdâtre. Celui qui le montait se nommait La Mort, et le séjour des morts l'accompagnait.

Alors, on leur donna pouvoir sur le quart de la Terre, pour exterminer par l'épée, par la faim, par la peste et par les fauves de la Terre.

4 chevaux, 4 couleurs : un blanc, un rouge, un noir et un pâle (verdâtre ou vert transparent).

 


SYMBOLISME DE LA COULEUR :

- Blanc = fausse innocence/paix

- Rouge = sang répandu sur le champ de bataille

- Noir = les plaines désertes

- Pâle = peau blanchâtre d'un cadavre, décomposition


LES 4 CAVALIERS ET LEUR POUVOIR :

- Blanc : porte un arc ou une couronne = CONQUÊTE

-Rouge : porte une épée = GUERRE

- Noir : porte une balance = FAMINE

- Pâle : MORT


SYMBOLISME DES CAVALIERS :

1-Antéchrist, faux Christ, fausse religion,

2-Guerre, destruction,

3-Famine,

4-Mort.

La peste peut être décrite comme "conquérant" le corps, et peut représenter les maladies virales.

 

CINQUIÈME ET SIXIÈME SCEAUX :

- " Et quand il a ouvert le cinquième sceau, j'ai vu sous l'autel les âmes de ceux qui ont été immolés à cause de la Parole de Dieu et du témoignage qu'ils portaient.."

- "Et quand il a ouvert le sixième sceau, il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un vêtement de deuil en étoffe de crin, la Lune devint comme du sang, et les étoiles du ciel tombèrent sur la Terre comme lorsqu'un figuier secoué par le vent laisse tomber ses fruits...".

Ce sixième sceau reprend l'annonce de bouleversements cosmiques spectaculaires : grands tremblements de terre, obscurcissement du Soleil, détérioration de la Lune, chute des astres, disparition du ciel, des montagnes et des îles.


LE SEPTIÈME SCEAU ET LES SEPT TROMPETTES :

8:1- Et lorsque l'Agneau ouvrit le septième sceau, il se fit un silence dans le ciel d'environ une demi-heure... Et je vis les sept Anges qui se tiennent devant Dieu ; on leur remit sept trompette. Un autre Ange vint alors se placer près de l'Autel, muni d'une pelle en or. On lui donna beaucoup de parfums pour qu'il les offrît, avec les prières de tous les Saints, sur l'autel d'or placé devant le trône. Et, de la main de l'Ange, la fumée des parfums s'éleva devant Dieu, avec les prières des saints. Puis l'Ange saisit la pelle et l'emplit du feu de l'autel qu'il jeta sur la Terre. Ce furent alors des tonnerres, des voix et des éclairs, et tout trembla. Les sept Anges aux sept trompettes s'apprêtèrent à sonner.


LES SEPT TROMPETTES :

 

-1- La grêle et le feu mêlés de sang furent jetés sur la Terre

-2- Un tiers de la mer devint du sang, un tiers des créatures vivant dans la mer périt, un tiers des navires furent détruits.

-3- Le tiers des eaux se changea en absinthe et des gens moururent de ces eaux amères

-4- Le jour perdit le tiers de sa clarté et la nuit de même

-5- Les sauterelles de l'Abîme tourmentèrent l'humanité pendant cinq mois

-6- Le tiers des hommes fut exterminé par trois fléaux : le feu, la fumée et le soufre

-7- La fin de l'Age, l'heure du Jugement, les éclairs, le tonnerre, un tremblement de terre et la grêle.


"Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche" -Luc 21,28-

 

 

2 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

© La Vérité est Ici 2011-2013 

Déclaration universelle des Droits de l'Homme - Article 19 -

"Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site