LES BOLAS GRANDES DU COSTA RICA

 

LE MYSTÈRE DES BOULES PARFAITES

DU COSTA RICA

 

Il existe de par le monde, un nombre étonnant de faits anciens, qui dans l'état actuel des connaissances, ne s'expliquent pas. Par exemple, l'énigme des boules parfaites de granit. D'une moyenne de 12 tonnes, elles ont été découvertes dans les forêts du Costa Rica.

On a découvert, souvent dans des régions inhospitalières, des objets de forme géométriques parfaites. On a par exemple, découvert des "sphères" dans le Tennessee, en Arizona, en Californie et dans l'Ohio. Le professeur Marcel Homet, archéologue a découvert en 1940 dans la partie supérieure du Rio Branco au nord de l'Amazonie, un gigantesque oeuf de pierre de 100m de long et 30m de haut, couvert de symboles solaires, qui a nécessité un travail de sculpture s'étendant sur des dizaines d'années.

Au mileu de la jungle du Costa Rica en Amérique Centrale, sur de hautes montagnes, dans les deltas des fleuves et sur des collines, on découvre dispersées çà et là, des centaines de boules artificielles de granit ou de lave. Leur diamètre va de quelques centimètres à près de 3 mètres. Actuellement, la boule la plus lourde qu'on ait déterrée pèserait environ 30 tonnes.

Une boule de 12 tonnes, analysée par le Dr Stirling et sa femme :

Ces boules admirables auraient-elles pu se former naturellement, sont-elles des boules de lave qui se seraient formées en dévalant les flancs d'un volcan ou s'agit-il de galets géants qui auraient roulé dans le lit d'une rivière durant des siècles et a qui la puissance de l'eau aurait donné cette forme sphérique parfaite ?

Certaines boules ont été découvertes sur terrain plat, et placées en groupe au sommet de diverses collines. D'autres étaient toujours placées au centre de l'axe de la colline. On en a aussi trouvé des groupes et placées selon un ordre étrange, dans la vase d'un fleuve. Et dans la plaine de Diquis, où règne une chaleur torride, on a découvert 45 de ces boules au soleil.

Il faut se poser la question de savoir comment ces objets sphériques, qui vu leur perfection, ne peuvent être qu'artificiels et remontent à n'en pas douter à une époque très reculée, se sont trouvées inexplicablement dans ces endroits hostiles.


Trois explications possibles :


- Soit ces boules ont été taillées (avec une habileté ahurissante qui reste à définir). Elles ont été créées il y a seulement quelques centaines d'années dans une carrière (lointaine car il n'en existe aucune à moins de 100 km dans la région). Elles ont été taillées dans des blocs forcément plus lourds et dépassant au moins 24 tonnes pour les boules de 2,5 m de diamètre, pesant près de 16 tonnes. Puis elles ont été transportées par un moyen inconnu au travers de toutes les embûches de la forêt et abandonnées là, pour une raison incompréhensible.

- Soit ces boules ont été placées là avant l'arrivée de cette forêt, ce qui nous place dans des temps préhistoriques où les hommes étaient incapables d'élaborer des objets d'une géométrie aussi parfaite qu'une sphère. Selon une dernière étude certains estiment leur création à 1 600 ans avant notre ère.

- Soit, encore plus fort, ce sont les "Dieux" dont parlent tant de mythes, qui avec leur technologie supérieure ont élaboré ces blocs sphériques pour des raisons qu nous ne pouvons évidemment pas comprendre, puisque l'existence réelle de ces Dieux est sujette à caution.

On a aujourd'hui aucune explication de la part des archéologues sur les habiles sculpteurs et sur les techniques qu'ils ont utilisées pour réaliser ces superbes boules aux irrégularités rares et infimes. On a émis l'hypothèse que les bolas auraient marqué l'emplacement de tombes...La perfection de ces objets montre que les artisans qui les ont fabriqué, connaissaient bien la géométrie spatiale et avaient à leur disposition des instruments techniquement évolués. En effet, à notre époque, nous ne pourrions réaliser une boule parfaite de 2,5 m de diamètre, dans une roche aussi dure que le granit, qu'en utilisant des machines programmables très perfectionnées. Et ce granit, d'où fut-il tiré ?

Une légende locale raconte que chaque boule appelée Indians-ball ou Sky-ball par les indigènes, représente le symbole de l'astre du jour, notre Soleil. Mais les archéologues rejettent cette interprétation, car d'après eux, à ce degré de latitude, le soleil a toujours été représenté par un cylindre, une roue ou un dique doré mais jamais par une forme sphérique, pas plus chez les Incas, que chez les Mayas ou les Aztèques. D'ailleurs, les indigènes eux-mêmes répugnent à conduire les visiteurs sur les lieux où se situent ces boules car ils les considèrent comme des objets sacrés dont les emplacements sont des sanctuaires tabous.

Quelques rares boules ont été sculptées, mais l'interprétation des symboles gravés ne fait pas l'unanimité. Cette pierre brisée en deux morceaux possède un hémisphère sur lequel les chercheurs pensent reconnaître la représentation d'une constellation :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion :

L'archéologue Doris Z. Stone, rédigea un rapport détaillé se terminant par cette constatation tout à fait résignée : "Nous devons classer les boules parfaites du Costa Rica parmi les énigmes mégalithiques indéchiffrables".

 

 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

© La Vérité est Ici 2011-2013 

Déclaration universelle des Droits de l'Homme - Article 19 -

"Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site