L' ANKOU

 

 

 


L'Ankou est un personnage revenant souvent dans la tradition orale et les contes bretons en Basse-Bretagne.Il ne représente pas la Mort en elle-même, mais son serviteur : son rôle est de collecter dans sa charrette grinçante les âmes des défunts récents.

L'Ankou est l'ouvrier de la Mort (oberour ar maro). Le dernier mort de l'année, dans chaque paroisse, devient l'Ankou de cette paroisse pour l'année suivante.

On dépeint l'Ankou, tantôt comme un homme très grand et très maigre, les cheveux longs et blancs, la figure ombragée d'un large feutre ; tantôt sous la forme d'un squelette drapé d'un linceul, et dont la tête vire sans cesse au haut de la colonne vertébrale, ainsi qu'une girouette autour de sa tige de fer, afin qu'il puisse embrasser d'un seul coup d'oeil toute la région qu'il a mission de parcourir. Dans l'un et l'autre cas, il tient une faux à la main.

Contrairement aux représentations squelettiques de la Mort, l'Ankou est la plupart du temps représenté comme un être de chair, puisqu'il a été homme un jour. Cependant, les figurations sculptées de l'Ankou de certaines églises (La Martyre) le réprésentent en squelette aux orbites creuses, armé d'une flêche ou d'une faux.

Il est escorté de deux compagnons, qui tous deux cheminent à pied. L'un conduit par la bride le cheval de tête. L'autre a pour fonction d'ouvrir des barrières des champs ou des cours et les portes des maisons. Cest lui aussi qui empile dans la charrette les morts que l'Ankou a fauchés.

 


(Marie-Yvonne Mainguy - Port-Blanc)

 

 


 


 

Les maisons neuves et la Mort

 

J'ai trouvé cette anecdote "amusante" si on peut dire, ça peut toujours vous intéresser : On dit qu'il ne faut jamais entrer pour la première fois dans une maison que l'on vient de faire construire sans y avoir d'abord fait entrer un animal domestique quelconque, chien, poule ou chat !

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 02/08/2013

© La Vérité est Ici 2011-2013 

Déclaration universelle des Droits de l'Homme - Article 19 -

"Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×