LES NDE NÉGATIVES

 

L' EXPÉRIENCE DE MORT IMMINENTE NÉGATIVE

 

La vie après la mort est-elle une réalité ?

Depuis la nuit des temps, les civilisations de tous les continents le pensent. Parlons de ceux qui ne sont pas "complètement" morts et ont passé la barière de la vie pour en revenir nous raconter leur étrange expérience.

On appelle communément cette véritable aventure humaine  NDE (de l'anglais : Near Death Experience) ou EMI en français : Expérience de Mort Imminente.

On pense que 20 % des gens ayant frôlé la mort ont connu cette expérience particulière, soit une personne sur 30. Aux USA on estime que 15 millions de personnes ont connu une EMI. Impressionnant n'est-ce pas ?

L'histoire de l'humanité aussi nous en parle de ces fameuses EMI et Platon n'est pas le dernier à y faire référence. Il publia même en son temps des témoignages troublants.

L'étude approfondie des EMI commença par un travail très studieux d'Albert Heim et Wiliam Barret. Il y aurait 5 stades de développement pendant l'EMI :

  • Au premier stade, vient une sensation d'apesanteur, de calme et presque de bien-être ; certains se sentent comme "flottant" dans l'espace,
  • au deuxième stade, la personne qui vit l'EMI sent qu'elle quitte son corps, la plupart du temps dans le calme,
  • au troisième stade, vient le temps de l'aspiration dans le vide. À une sensation de vitesse vient s'ajouter un sentiment de bien-être. Certains racontent avoir été "accompagnés" par une présence inconnue pendant ce voyage,
  • au quatrième stade, une lumière blanche et dorée apparaît, très brillante et impossible à décrire véritablement. Très douce et puissante, elle ferait sentir  au voyageur involontaire un amour inconditionnel,
  • au dernier stade, certains racontent être revenus dans leur corps rapidement, et donc s'être arrêté là quand d'autres, la majorité des cas, disent avoir pénétré dans la lumière. Il s'agit alors d'un retour dans la matrice créative. La lumière devient l'acteur de cette fusion et ceux qui reviennent disent que s'ils ont changé à leur retour, si leur vision de la vie et de la mort est désormais différente, c'est que "la lumière les a changés".

À cet instant, les récits divergent. Si certains ont accès à de formidables paysages, d'autres rencontrent des entités spirituelles. Les témoignages nous disent que ces entités spirituelles sont là pour rassurer, pour réparer des blessures spirituelles passées, pour montrer ce qui est possible et ce qui ne l'est pas.

D'autres témoignages citent des expériences de retour sur le passé, d'autres de défilement complet de toute leur existence. Certains voient leurs actes, bons ou mauvais, et en tirent les conclusions qui s'imposent. Certains racontent avoir vu des évènements de leur vie future. Bref, les scénarios du stade 5 sont multiples. Quelques points sont néanmoins omniprésents : l'amour universel et puissant, la connaissance au-delà de la connaissance. L'expérience d'EMI se termine par une sorte de frontière où celui qui la perçoit sait qu'au-delà, il ne pourra plus revenir en arrière. Parfois le voyageur a le choix de continuer définitivement l'ascension, parfois non.

Ceux qui reviennent ont parfois beaucoup de mal à s'adapter de nouveau à leur "ancienne" vie, qu'ils perçoivent d'ailleurs bien "microscopique". Ils se trouvent différents, et d'ailleurs, les scientifiques constatent souvent une amélioration de la concentration, de la mémoire et même de la résistance physique chez les patients. Certains développent des dons de guérisons, des possibilités de prédiction. Tout est différent pour ceux qui rentrent de cette rencontre avec l'amour universel.


Seulement,pour certains, cette expérience fut toute autre...


Une NDE (Near Death Experience) négative est effrayante, voire même angoissante et par conséquent, elle n'est agréable ni pour celui qui l'a vécue et la relate, ni pour celui qui l'étudie, ni pour celui qui en prend connaissance.

On peut estimer que les NDE infernales demeurent des phénomènes marginaux. Kenenth Ring et Peter Fenwic ont estimé à 5 % le nombre de NDE négatives. Pourtant, ces NDE négatives existent indéniablement même si elles sont statistiquement peu significatives.

Pourquoi y a-t-il si peu de récits d'expériences négatives ? DIfférents chercheurs ont émis l'hypothèse que les gens avaient d'autant plus peur d'en parler que les recherches avaient mis à jour des milliers de récits positifs. Peut-être craignent-ils de susciter des moqueries, étant donné ce que cette expérience entend sous-entendre à leur sujet ; il est en effet plus facile de témoigner d'expériences miraculeuses . Mais il se peut que ces récits soient peu nombreux tout simplement parce que l'expérience négative est rare.

Ces expériences sont souvent teintées de connotations religieuses telle que la vision de l'enfer ilustrée par la rencontre avec une foule de gens croupissant dans un endroit laid, sale et sombre, plongé dans une chaleur insupportable. Ces personnes tendent leurs bras dans une supplication vaine pour obtenir un verre d'eau illusoire, condamnées à souffrir mille morts jusqu'à la fin de l'éternité...

 

Voir des vidéos de témoignages :

http://www.youtube.com/watch?v=UJDTCESovkY 

 http://www.youtube.com/watch?v=QuEZL8jY1tg

 

 

 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

© La Vérité est Ici 2011-2013 

Déclaration universelle des Droits de l'Homme - Article 19 -

"Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit."


Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site